Archives par mot-clé : handicap

Visite à l’AFAEDAM à Moulins lès Metz

J’ai eu la chance de pouvoir visiter les locaux de Moulins lès Metz de l’Association Familiale pour l’Aide aux Enfants Déficients de l’Agglomération Messine juste avant Noël.

Cette association de parents créée en 1961 avec un seul établissement à l’époque (à Jussy) s’est aujourd’hui beaucoup développé et va encore le faire.
En plus de Jussy (131 enfant en IME / IMPro), l’ESAT de Moulins avec 83 travailleurs handicapés, l’établissement de Varise (103 adultes) et celui de l’actipôle (84 adultes).

Même si c’est une association, ce sont surtout des ateliers où des travailleurs déficients, encadrés, fabriquent de la maroquinerie, des produits en plastique ou trient le courrier pour la CAF.

Lors de ma visite, ils fabriquaient les sacs (en toile des Vosges) que je leur commande pour offrir aux personnes venues me rencontrer au Parlement Européen :

Atelier maroquinerie : chaque sac est cousu à la main.
L’atelier de sérigraphie : couleur par couleur, la toile est agrémentée.

 

Atelier sérigraphie : le sac après la pose du bleu.

Mais l’ESAT a aussi des commandes, par exemple ici de la part d’Arcelor-Mittal, pour la fabrication de pochettes en plastique à coller sur les colis pour expédition.

Visite des ateliers de l’ESAT de Moulins lès Metz – décembre 2017
Visite des ateliers de l’ESAT de Moulins lès Metz – décembre 2017

Cette association de parents créée en 1961 avec un seul établissement à l’époque (à Jussy) s’est aujourd’hui beaucoup développé et va encore le faire.
En plus de Jussy (131 enfant en IME / IMPro), l’ESAT de Moulins avec 83 travailleurs handicapés, l’établissement de Varise (103 adultes) et celui de l’actipôle (84 adultes).

Il était important pour moi d’aller les voir dans leurs ateliers, comme il était important de leur confier la fabrication et/ou le marquage des stylos, sacs, que je peux offrir à nos visiteurs.

Metz : une classe d’intégration scolaire ferme alors que l’effectif est en hausse, pourquoi ?

 

(c) Républicain Lorrain, 2016

Fort Moselle, Metz : fermeture d’une classe pour enfants handicapés

J’ai été alerté par des citoyens de la fermeture d’une des deux classes dite ULIS 4 de l’école Fort Moselle à Metz.

Je ne dirai jamais assez la confiance dans notre personnel enseignant et dans tout le personnel encadrant.

La loi de 2005 favorisant l’inclusion scolaire des enfants handicapés est une belle avancée pour tous les enfants. On évoque souvent ce que cela apporte aux enfants invalides, cette partie de vie « normale », on ne parle pas assez de cet avancée sociale qu’est la proximité avec des personnes atteintes de handicap, surtout lorsqu’ils ont le même âge et des cours en commun, pour les enfants valides. Le handicap n’est plus anormal, il est juste constitutif d’une personne.

L’année 2016/2017, l’effectif en ULIS de cette école était de 8 enfants, il y avait 2 classes, donc deux enseignants. L’année 2017/2018 s’ouvre donc avec un seul enseignant, mais pour 10 élèves. Pourquoi ? Les enfants de cette rentrée ont les mêmes types et niveaux de handicaps que ceux de l’année passée. Certes, la loi l’autorise, mais elle ne l’exige pas. Est-ce une directive du ministre Blanquer, malgré le soin apporté à l’éducation, malgré le manque d’autonomie de ces enfants, de fermer des classes ?

Nous interpellerons le ministre sur cette question.