Un grand pas dans le combat contre les violences faites aux femmes

Bravo à ma collègue Christine Revault d’Allonnes Bonnefoy pour le travail qu’elle a fait en tant que rapporteure de ce projet de ratification de la Convention d’Istanbul par l’Union européenne.

A partir de maintenant, les États membres devront ratifier cette Convention internationale stipulant la base des #droits des #femmes. Dans les droits garantis l’accès à un avortement sûr et légal a été pris en compte. Certaines femmes en Europe se trouvent aujourd’hui encore soit dans une impossibilité juridique (encore quatre états membres en Europe restreignent ou interdisent l’avortement) ou dans une impossibilité de fait (multiplication des objecteurs de conscience). En tant que parlementaires européens, nous sommes là pour défendre tous les citoyens de l’Union.

Cette convention œuvre aussi à mettre en place une politique éducative ciblée sur les violences, une politique de protection des femmes précaires et vulnérables, et aussi une politique judiciaire punitive pour les responsables de ces violences.