Le roaming, c’est fini!!

 

Je l’avais évoqué dans de précédentes publications, c’est à présent chose faîte: les frais d’itinérance (roaming) pour les consommateurs européens font partie du passé!

Aujourd’hui tout le monde s’en félicite: toutes les institutions, toutes les familles politiques, et même les opérateurs (dont certains ont le culot de faire croire dans leurs publicités qu’il s’agit de leur propre initiative). Mais je n’oublie pas que le chemin fut long pour en arriver là: quasiment dix ans de baisse progressive de ces frais; et que les débats pour finalement les abroger furent rudes (comme j’ai pu le constater depuis 2014 lors de l’examen du règlement « Telecom Single Market » qui a acté les grandes lignes de la décision puis sur l’abaissement des plafonds du marché de gros qui était le dernier obstacle à lever.

Le « pari » du Parlement était d’aboutir à un résultat positif, ayant valeur à la fois symbolique et sonnante et trébuchante pour les usagers; mais sans pour autant mettre l’écosystème européen des communications électroniques sans dessus dessous, et surtout sans créer de nivellement par le bas ou de course au « low-cost » (vous ne pouvez pas aller vous abonner moins cher en Lituanie ou en Bulgarie et utiliser votre forfait intégralement en France si vous n’avez pas de lien stable avec ces pays –résidentiel, professionnel ou pour études-) . Quelques jours ont passé depuis le 15 juin et il semble bien que les choses se passent en bon ordre.

Mais à l’image de la construction européenne, l’Europe de la téléphonie n’est jamais achevée: la prochaine étape, vraisemblablement, est celle des appels internationaux intra-européens, autrement dit lorsque vous appelez de France vers un autre pays de l’UE: si chez nous un certain nombre d’offres commerciales (surtout fixes) incluent déjà une plus ou moins forte dose de gratuité, ce n’est pas le cas partout et surtout la question se pose des appels passés sur mobile, qui tendent à devenir la norme en pratique. Rendez-vous donc bientôt dans de futurs billets pour suivre ces dossiers!

En attendant, pour de plus amples informations sur l’abolition du roaming et ce que ça implique pour vous, je vous invite à vous rendre sur la page de la Commission pour avoir accès à toute la documentation nécessaire (en français): https://ec.europa.eu/digital-single-market/en/faq/frequently-asked-questions-roam-home